Première sortie NAV d’Avel SU

Une ballade « tranquille » à Houat sur AVEL SU

Enfin libérés des contraintes liées au covid,nous embarquons ce vendredi 4 juin au soir sur le Gib Sea 84 d’Agnès et Philippe au mouillage à Arzon. Pour leur première sortie NAV.

Le programme est très alléchant « coquillages et Crustacés » connaissant les qualités de plongeur des propriétaires .

L’équipage est composé ,d’Agnès et Philippe skippers et excellents secrétaires de l’association,Marie Claude éminente trésorière et moi même vice président ,en gros c’est une partie du bureau de l’association qui part en ballade.

Cependant Marie Claude et moi même avons un petit devoir à accomplir,comme pour chaque nouveau bateau qui rejoint la NAV,nous devons nous assurer que le bateau et ses skippers sont capables d’accueillir les membres de l’association qui navigueront à leur bord en sécurité suivant les règles de cette dernière.

Et là nous n’avons pas été déçus !!!

Vendredi soir embarquement en annexe depuis la cale d’Arzon ceins réglementairement de nos gilets,Agnès nous fera faire le tour du bateau,nous indiquant au passage l’emplacement des éléments de sécurité et nous remplissons le livre de bord.

Nous nous répartissons les nombreux couchages,cabine avant pour les propriétaires,cabine arrière pour Marie claude avec hublot « ouvert » et carré central pour moi.

Le Départ

Samedi grand soleil,la météo sera très clémente tout le week-end et le petit déjeuner royal sur la grand plage d’Arzon à la sortie du golfe,après avoir empêché une ligne de pèche de s’entortiller autour de notre hélice grâce aux réflexes du skipper . Hélas le vent n’est pas encore au rendez vous,donc la risée diesel s’imposera jusqu’à Houat .

Premier petit souci le frigo est HS,la batterie ne recharge plus depuis le panneau solaire,donc pas de froid et pas de pilote mais cela ne nous empêche pas de pécher une bonne dizaine de maquereaux,cela se présente bien pour les rillettes .

Nous mouillons sur la plage de Salus (haut lieu des araignées) après que Philippe se soit faufilé entre les roches du sud de la grand plage, sous le regard attentif de la co-skipper.

Aussitôt l’ancre filée,Agnès se met à l’eau et nous rapportera 20 minutes plus tard quelques belles araignées,quelle efficacité.

Jacques Pellicia nous a rejoint avec son équipage NAV composé de la famille Coutard et de leurs amis,ils auront droit à un petit don de la part de notre secrétaire.

Un début d’incendie qui aurait pu être grave.

Mais c’est l’heure du déjeuner alors il faut se servir de la gazinière et brutalement des flammes hautes d’un mètre jaillissent sous les brûleurs ,vite le gaz est coupé mais surtout Agnès a le réflexe d’étouffer les flammes ,grâce a la couverture anti feu ,fourni par PH Le goïc et le chantier du Père Jaouen il y a quelques jours,et surtout qu’elle avait installée au bon endroit .

Heureusement pas de brûlure,pas de dégât sinon les robinets de la gazinière qui ont fondu

Tout le monde à bord est un peu bouleversé par ce départ de feu,car nous savons que nous sommes passés tout près de la catastrophe, dans cet espace clos où tout peut s’enflammer avec une grande facilité et surtout nous ne comprenons pas l’origine de cet arrivée de gaz sous la gazinière et l’on sait tous que le feu est le plus grand ennemi du marin.

N’ayant plus de quoi cuisiner ,il est décidé de revenir à Arzon pour passer la soirée dans le super gîte d’Agnés . Justement le vent se lève et nous pousse gentiment vers l’entrée du golfe,où nous attend la fin du jusant ce qui nous permet de jouer entre contre courant et marmites aux grands plaisirs de l’équipage et surtout de Philippe qui fait marcher Avel Su à sa main.

Une soirée gîte avec vue sur mer .

Pas de Gaz chez Agnès Ouf!donc la cuisson des Araignées et des maquereaux se fera sur des plaques électriques . Nous passons une soirée très agréable autour d’un rougail saucisse,bien que loin du mouillage de Trech ar goured, nous nous remémorons les événements de cette journée pleine d’émotions et cherchons les causes de cette fuite.

Dimanche Île d’Arz.

Ce matin la météo est toujours au beau fixe mais hélas le vent nous fait défaut.Direction l’Île d’Arz au moteur, où nous dégustons les belles araignées après un petit apéro avec rillettes de maquereaux cuisinées par maître Philippe.

Nous revenons au mouillage grâce aux quelques souffles d’air de cette fin d’après midi.

Résultats de l’Audit de ce premier week end Avel Su

Les points positifs :

Le grand plaisir de naviguer à bord d’Avel Su,le petit dernier de la flotte NAV,sur un terrain de jeux idéal,le Golf et les Îles avec un équipage que l’on apprécie depuis longtemps et très engagé dans l’association.

Un bateau parfait pour les programmes envisagées.

La possibilité de naviguer par tous les temps,Baie de Quiberon,les îles ou le Golfe.

Une excellente réactivité de l’équipage aux situations stressantes.

Avoir à son bord une plongeuse pourvoyeuse d’araignées qui sait de plus éteindre les débuts d’incendie.

Avoir à son bord un skipper pécheur de maquereaux et cuisinier de surcroît.

Les points négatifs :

Un frigo qui ne refroidit pas le vin blanc, d’où obligation de faire tremper les bouteilles dans la mer au grand risque de leurs pertes.

Oublié la moutarde pour la mayonnaise qui doit accompagner les araignées et donc pain beurre ce qui n’est pas meilleur pour la ligne.

Pour conclure :

Mise à part les point négatifs sur lesquels une correction est obligatoire, plus un changement de détendeur (ce qui est déjà fait, c’était la cause de nos soucis) vous pouvez embarquer sur Avel Su les yeux fermés ,cependant n’oubliez pas la mayonnaise.

Daniel Ribault

Cet article a été publié dans Information de dernière minute. Ajoutez ce permalien à vos favoris.